Monthly Archives: février 2017

Jean-Claude REQUIER, est intervenu le 15 février dans la discussion générale sur le projet de loi relatif à l’autoconsommation d’électricité et relatif à la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables..

Jean Claude Requier
Sénateur PRG
Groupe RDSE

Jean-Claude REQUIER,  est intervenu le 15 février dans la discussion générale sur le projet de loi relatif à l’autoconsommation d’électricité et relatif à la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables..

M. Jean-Claude Requier. Madame la présidente, madame la ministre, mes chers collègues, la lutte contre le changement climatique rend impérative la diversification de notre mix énergétique.

C’est le sens des engagements adoptés par la France ces dernières années avec l’Accord de Paris et la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

En dépit des obstacles normatifs, économiques et financiers, les investissements dans le secteur des énergies renouvelables montent en puissance et les solutions sont incontestablement de plus en plus compétitives pour certaines filières comme l’éolien et le photovoltaïque.

Le contexte international est également favorable, puisqu’il existe une véritable dynamique pour parvenir au respect des objectifs ambitieux qui ont été fixés. Toutefois, gardons à l’esprit que la part des énergies fossiles dans la consommation mondiale reste de 87 % depuis 15 ans, d’après le Centre de recherche international sur l’environnement et le climat d’Oslo.

En proposant la ratification des deux ordonnances prises sur le fondement de la loi relative à la transition énergétique, le présent projet de loi apporte des garanties pour sécuriser le développement de l’autoconsommation et de la production d’énergies renouvelables. Il tend en outre à inciter les consommateurs et les entreprises du secteur à investir dans la transition énergétique en levant quelques freins qui demeuraient.

S’il est naturel de vouloir produire de l’électricité à proximité des lieux de production, la décentralisation énergétique doit être préparée, car elle crée un risque certain pour notre système électrique et pour le réseau.

Le recours à des moyens de stockage est inévitable, et l’hydrogène devrait avoir, nous l’espérons, un rôle important à jouer. Les membres du RDSE en sont intimement convaincus.

Continue reading… →

Jacques MEZARD, sénateur et président du groupe RDSE, est intervenu le 14 février dans la discussion générale sur la proposition de loi relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse.

Jacques MEZARD, sénateur et président du groupe RDSE, est intervenu le 14 février dans la discussion générale sur la proposition de loi relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse.

M. Jacques Mézard. Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues, lors du débat en première lecture, le groupe du RDSE avait unanimement apporté son soutien au texte du Sénat. Nous avons en effet considéré que ce texte de modération et de rassemblement permettrait d’avancer de manière claire.

La question n’est pas de savoir si l’on peut ou non s’opposer à l’IVG sur les sites internet. Nous sommes dans un pays, et c’est tout à son honneur, où chacun est libre d’exprimer ce qu’il pense, d’affirmer éventuellement son hostilité à l’avortement et, pour les femmes, d’y recourir ou non.

Avec l’évolution du numérique, nous assistons malheureusement à une utilisation discutable de sites d’information apparemment neutres, mais qui diffusent de fausses informations sur l’avortement et ses conséquences, et qui, sous couvert d’apporter un soutien personnel à des femmes, en particulier à de jeunes femmes en difficulté, les incitent à prendre des décisions qui peuvent être particulièrement graves et douloureuses pour elles.

Continue reading… →