Monthly Archives: novembre 2019

Municipales 2020

Lors de la dernière réunion du bureau fédéral, il a été décidé d’apporter le soutien aux candidats suivant, attention les investitures eux sont du domaine d’une démarche individuelle portée et validée par le national

Sur la métropole Lilloise

  • Jean Christophe Lampe
  • Arnaud Taisne

sur le douaisis

  • A Douai
    • Cyril Cambray
    • René Lavarde
  • A Aniche
    • Rosa Laspina
  • A Somain
    • Jérôme Matuszewski
    • Hervé Raout
    • Rachid Sede
    • Marie Bonnafil
  • Auby
    • Christophe Charles
    • Patrick rivière

D’autres soutiens seront annoncés par la suite.

 

CP/Mois de l’ESS: Le PRG-Le Centre Gauche réclame un changement de braquet pour engager l’indispensable mutation de notre économie !

CP au format PDF

Le PRG-Le Centre Gauche, chantre de la République sociale et d’une économie au service des citoyens est convaincu que l’ESS est une des solutions pour répondre aux crises sans précédent que nous devons affronter.

A l’occasion du mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), il est temps de dresser un bilan de l’action du Gouvernement en la matière. Après les belles déclarations, les promesses et les grandes opérations de communication, est venu le moment de constater les réalisations concrètes, et là les masques tombent… De la réforme de l’ISF qui a provoqué une chute drastique des dons aux associations à la suppression des contrats aidés, le champ de l’Économie Sociale et Solidaire dans toute sa diversité (associations, mutuelles, coopératives, fondations, entrepreneurs sociaux) a payé très cher la politique menée par le gouvernement depuis près de 3 ans. Pourtant les effets du capitalisme financier continuent leurs ravages : suppression de postes, non-respect des normes sociales et environnementales… ce sont toujours les grands acteurs de la finance mondiale qui imposent leur agenda tandis que les Françaises et les Français payent la note.

Continue reading… →

30 ans, un mur est tombé Souvenir de Jérôme Matuszewski

9 novembre 1989, J’ai 15 ans, je me lève à 6H00 pour aller au lycée technique de Douai comme tous les jours de la semaine depuis le mois de septembre, je part étudier, Je suis en 2nd.

comme tous les matins depuis la rentrée, après le réveil, je descend me préparer le petit déjeuner, Mon père qui lui aussi est levé, il commence à 7H00 à La B.C. allume la radio et fait le café, souvenir du moulin à café tournant et vibrant déstructurant le café de la brûlerie somainoise.

Mon lait sur le feu chauffe, en attendant la bonne température, le café passe, ensemble nous écoutons la radio: Europe 1.

C’est la que j’entend un peu surpris,moi qui suit Allemand LV1 comme on disait à l’époque et qui en est à sa 5eme année d’apprentissage de la langue de Goethe, de l’histoire de l’Allemagne l’information suivante, l’émission spéciale.

Le mur est tombé. la ville de Berlin n’est plus séparée, le Mur de Berlin est tombé!

Nous en parlerons avec les copains dans le TER qui nous mène à Douai, nous en parlerons en cours, nous en parlerons à la récréation, nous en parlerons le soir à nouveau dans le TER,nous en parlerons finalement toute la journée.

Avec mes parents nous regarderons le 20H00, à l’époque pas de chaine d’information en continue.

La chute du mur sera le premier événement de politique internationale qui marquera mes années de lycée et peut être mes engagements, mes positions politiques,
Avec la chute du mur, le recul des soviétiques entraînant la 1ere guerre d’Afganistan.
Avec la chute du mur, une contre idéologie au libéralisme américain tomba.
Avec la chute du mur, l’Allemagne retrouvera sa force et fera sa croissance sur le dos des EX RDA.

Avec la Chute du Mur, l’Ecu ne sera pas et c’est l’Euro qui se fera

L’année suivante sera l’invasion du Koweit et la guerre du golfe face à l’IRAK, puis 2 ans après la guerre de Yougoslavie et son éclatement et où l’Europe pas suffisamment intégrée montrera déjà ses limites .

La chute du mur est l’événement capital d’un peuple qui se retrouvera réuni, de famille rassemblée, mais La chute du mur est aussi un événement capital qui sera le point de départ, le point de bascule des incertitudes idéologiques et politique que depuis 30 ans nous vivons.