Journée de la Laïcité : le PRG, toujours en première ligne

de | décembre 9, 2015

Alors que nous célébrons ce 9 décembre la Journée de la Laïcité et en cette année 2015 les 110 ans de la loi de 1905, un sondage Ifop pour le Comité national d’action laïque publié ce jour révèle que 81% des Français pensent que la laïcité est en danger. Dès lors, le Parti Radical de Gauche tient à réaffirmer la nécessité absolue de mieux défendre, expliquer et faire connaitre ce principe fondamental de notre République. La Laïcité doit redevenir cette valeur commune unanimement partagée et respectée par l’ensemble de nos institutions et de nos concitoyens.

La Laïcité est en danger. Elle est dévoyée par l’extrême droite qui s’en revendique alors qu’elle défend la primauté de la religion catholique sur toutes les autres croyances et l’utilise pour justifier une islamophobie toujours plus virulente et décomplexée. Elle est aussi la cible de l’extrémisme islamiste qui tente par la violence et la terreur de la mettre à bas en montant les français les uns contre les autres.

Les radicaux de gauche, artisans de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905, appellent donc l’ensemble de la communauté nationale à se saisir de cette question et à prendre conscience des périls qui guettent ce principe indispensable au vivre-ensemble et à la préservation de notre modèle républicain.

Fondement de l’engagement du PRG au service de la République, la Laïcité doit être défendue mais aussi s’adapter au temps présent. Pour cela nous avons formulé de longue date un certain nombre de propositions :

• Garantir le maintien et le respect absolu des lois de 1905 et l’inscription de son titre Ier dans la Constitution.

• Donner à l’Observatoire National de la Laïcité les moyens de fonctionnement et les prérogatives nécessaires pour donner des avis sur toutes les questions relatives au respect de la loi de séparation de 1905, exercer un pouvoir de veille et d’alerte face aux abus manifestes et dénoncer les atteintes au principe de laïcité.
• Créer une mission interministérielle à la Laïcité

• Créer une Conférence Européenne de la Laïcité chargée de veiller à l’application des principes fondamentaux de la Laïcité dans tous les actes des instances européennes. Un médiateur européen de la Laïcité – élu par le Parlement Européen – présidera cette Conférence.

• Engager une sortie graduelle et négociée du régime dérogatoire des Cultes en Alsace et en Moselle.

• Mettre en place, dans chaque commune, un « Conseil de la laïcité ».

• Evaluer précisément le coût pour l’Etat des niches et dispositions fiscales contribuant indirectement à financer les cultes par la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

• Concernant la lutte contre la radicalisation, le PRG, fidèle à sa tradition républicaine et laïque a réitéré les propositions qu’il avait, en partie, exprimées dans un courrier adressé le 6 juillet 2015. Le PRG demande que soient fermés les lieux de culte convaincus de radicalisation et que les guides spirituels coupables de « discours tendant à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres » soient arrêtés, conformément à la loi.

• Le PRG propose que tous les cultes se déroulant en France le soient en langue française, par des ministres des cultes établis durablement dans le pays.

• Le PRG propose que des « chantiers républicains » soient mis en place pour les jeunes de 15 à 18 ans qui pourraient ainsi, chaque année, développer des actions en France ou à l’étranger, en faveur de la citoyenneté et des valeurs républicaines.

Le Parti Radical de Gauche organisera par ailleurs, en 2016, dans le cadre de ses « Forums pour une Nouvelle France », un tour de France de la laïcité pour réaffirmer l’importance de ce grand principe républicain et en débattre avec les Français.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *