Guillaume Lacroix ne participera pas au rassemblement de policiers et de citoyens qui se tiendra aujourd’hui devant l’Assemblée nationale.

Guillaume Lacroix ne participera pas au rassemblement de policiers et de citoyens qui se tiendra aujourd’hui devant l’Assemblée nationale. Malgré le soutien permanent qu’il apporte à nos forces de l’ordre dans l’exercice de leur mission au quotidien, il ne souhaite pas s’associer au triste spectacle de récupération politique qui s’annonce. 

Madame, Monsieur,

Il n’est pas de République sans ordre. Il n’est pas de concorde civile sans forces de l’ordre pour lutter activement contre toutes les formes de violence qui répandent la discorde, les larmes et le sang.

Courrier de Guillaume Lacroix aux syndicats de police

Chaque jour, quel que soit votre grade ou la fonction qui vous est confiée, vous servez avec bravoure et honneur la nation républicaine. Vous incarnez l’autorité et disposez de droits exceptionnels pour faire respecter nos lois, pour veiller à ce que la folie, la haine et les vices humains soient pourchassés, arrêtés et, si la justice en décide, sanctionnés. Ce travail qui est pour beaucoup d’entre vous une passion autant qu’un devoir, vous honore. Il réclame notre respect. Vous l’avez.

Alors que dans l’exercice périlleux de vos missions, vous vous heurtez chaque jour un peu plus à la violence devenue généralisée, alors que les larmes et le sang ont coulé dans vos rangs, vous appelez à manifester le 19 mai. Sachez que dans cette démarche visant à faire cohésion entre la population et sa police, vous avez notre entier soutien.   

Pourtant, au regard des derniers développements, alors que le ministre de l’intérieur annonce venir se joindre à vous plutôt que de vous entendre dans vos revendications, je ne me prêterai finalement pas à cette tentative de récupération politique d’un sujet cruellement grave qui requiert sérieux et sens des responsabilités.

Parti héritier de Clémenceau, le PRG considère que la reconnaissance qui vous est due passe par des actes forts et tangibles au plan des moyens et de la protection qui doivent vous être assurés, non de coups de menton et de communication.

Nous croyons, comme vous, en une police équipée à faire face aux vents mauvais de notre temps. Nous croyons en une justice réactive pour poursuivre, sans faiblir, celles et ceux qui vous prennent pour cibles, comme celles et ceux de vos rangs qui saliraient l’uniforme.

Au regard de votre mission essentielle, nous vous demandons l’exemplarité. Nous vous la devons donc quand votre engagement au service des Français fait de vous les victimes d’une période où tout se délite.

Comme vous je crois en l’autorité de l’Etat. Cela requiert des institutions exemplaires et à la hauteur, à commencer par celles et ceux qui en ont la charge.

Le spectacle qui sera donné malgré vous demain n’est pas à la hauteur du moment. 

Dans vos revendications, vous trouverez, si vous le souhaitez, notre écoute et notre soutien permanent.

Demeurant à votre disposition, recevez, Madame, Monsieur, l’expression de mon respect républicain.

Guillaume LACROIX
Président du PRG-le centre gauche

Print Friendly, PDF & Email
mai 19th, 2021 by