10 mai 1981, c’était il y a 35 ans, comme si c’était hier par Jérôme Matuszewski

de | mai 10, 2016

miterrand 1981Cette image à jamais gravée dans l’histoire, l’annonce de la victoire du candidat du rassemblement , François Mitterand, candidat de la gauche réunie et unie.

Les espoirs d’une jeunesse, d’un peuple, des travailleurs qui voyaient dans l’élection de la gauche des lendemains radieux prenaient enfin vie.

Et avec la gauche au pouvoir, les lendemains sont radieux pour les plus démunis, encore faut il ne pas l’oublier.

La peine de mort était abolie, la dépénalisation de l’homosexualité était engagée, la 5ème semaine allait naître, l’ISF apparaissait, l’augmentation des allocations et du SMIC, la retraite à 60 ans venait en écho à la semaine des 39H, la décentralisation voyait le jour et la nationalisation des banques étaient lancé, celle de l’industrie aussi avec Pechiney, privatisé par Juppé en 1985, ou encore Thomson qui ne valait pas plus qu’un 1francs toujours selon le même Juppé….

La liste n’est pas exhaustive,  mais il est toujours bon de faire un peu d’histoire notamment auprès de ceux qui progressistes hier votaient pour François Mitterrand  sont devenus avec l’age les conservateurs d’aujourd’hui prêt à voter la Fille Le Pen.

le 10 mai 1981, à 20H00, j’étais couché dans ma chambre au premier étage.

le 10 mai 1981, à 20H00, j’entendais mon père crier à ma mère « il a gagné »

le 10 mai 1981, l’espoir avait un nom, François Mitterrand.

35 ans plus tard, l’espoir doit à nouveau se personnifier, 35 ans plus tard, la gauche au pouvoir ne pas oublier ses racines, 35 ans plus tard,  la gauche dans l’opposition ne doit pas oublier que mieux vaut une gauche au pouvoir plutôt qu’une gauche absente des hémicycles comme celle ci l’est dans les Hauts de France par la suite des divisions.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *