#2 Faire adopter une grande loi sur la bioéthique pour permettre à la médecine de poursuivre ses recherches au service de la santé de tous

de | octobre 19, 2016

2Notre pays accumule les retards au préjudice des malades mais également de la recherche médicale. Le rôle du Parlement n’est pas d’entraver les progrès de la science par une législation volontairement inadaptée et inappropriée. L’enjeu est de permettre au progrès scientifique d’apporter une vie meilleure pour tous et d’ouvrir la voie au traitement d’affections graves, incurables aujourd’hui, comme les maladies neurodégénératives – Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques –, les cancers et nombre d’autres affections, dont les maladies rares. Face à ce défi, la recherche encadrée sur les cellules embryonnaires doit constituer une priorité.

Quant à la procréation médicalement assistée (PMA), elle doit être possible pour toutes les femmes – par donneur anonyme ou par donneur connu – sans discrimination. Il faut faire cesser l’exil procréatif qui pousse des femmes à se rendre à l’étranger pour avoir accès aux techniques de procréation médicalement assistée.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *