Le PRG, a son nouveau siège dépêche AFP

ComEx aout 2019Le PRG et les Valoisiens s’étaient réunifiés en décembre 2017 au sein du « Mouvement radical », après plusieurs dizaines d’années de schisme.
« Aujourd’hui, chacun reprend sa vie. S’agissant de nous, le positionnement que je souhaite vraiment maintenant marquer de façon claire, c’est un positionnement de centre gauche républicain« , a déclaré à la presse le président du parti, Guillaume Lacroix.

Le PRG, qui avait abandonné début 2018 son siège de la rue Duroc pour rejoindre celui des Valoisiens dans le Ier arrondissement, a retrouvé un point d’ancrage avenue Constant-Coquelin, dans le VIIe arrondissement de la capitale.

Selon M. Lacroix, le PRG a récupéré l’essentiel de ses troupes: les quelque 1.800 adhérents qui l’avaient suivi dans l’aventure du « Mouvement radical », et une partie de ceux qui avaient fait sécession et créé « Les radicaux de gauche » avec l’ancienne députée européenne Virginie Rozière.

Le PRG peut s’appuyer sur un réseau de soixante-dix fédérations départementales, deux députés et trois sénateurs, poursuit M. Lacroix.
Un Congrès est prévu le 21 septembre à Paris.

M. Lacroix sera par ailleurs présent au nom du PRG aux côtés de l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve, qui prévoit de s’adresser à la gauche lors de la fête de la Rose de Maraussan (Hérault) le 8 septembre.

Print Friendly, PDF & Email
août 29th, 2019 by