Pour le PRG, le mouvement policier doit être encadré et entendu

de | octobre 20, 2016

E2048x1536-fit_policiers-rassembles-28-fevrier-2012-appel-plusieurs-syndicats-gardiens-paix-devant-hotel-police-grasse-solidarite-deux-agents-brigade-anticriminaliten République, la Police et plus généralement les forces de l’ordre protègent nos libertés autant que nos vies et nos biens.
Face à la menace terroriste, à la montée de la violence, les forces de l’ordre sont particulièrement mobilisées, plus que jamais exposées.

Les agressions inadmissibles  dont elles font l’objet depuis quelques semaines démontrent, si besoin en est, la nécessité de renforcer les moyens humains et matériels leur permettant de mener à bien leurs missions, d’être protégées à leur tour.

Le gouvernement a rétabli les effectifs et accru les moyens de la police mis à mal par la politique de Nicolas Sarkozy. Pour le PRG ces efforts doivent être poursuivis et amplifiés.

Le PRG demande donc que le mouvement policier actuel soit écouté et entendu.

Néanmoins le PRG réprouve le développement incontrôlé et clandestin  du mouvement, sa forme anxiogène pour la population qui attend de la police un comportement exemplaire.

Le PRG demande que les règles du droit à l’expression syndicale de la police soient revues et élargies et que les mouvements sociaux puissent s’exprimer dans le respect de la mission qu’elle incarne.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *